Booking & production
GENERAL ELEKTRIKS
GENERAL ELEKTRIKS

En 1977, la race humaine envoyait les sondes voyager dans l’espace, balises Argos à toutes les nations intergalactiques. En 2021, General Elektriks, debout sur sa planète, adresse à ses compatriotes humains un disque renversant, mi-bouteille à la mer, mi-message d’espoir. Depuis son quartier général de Berlin, Hervé Salters continue de scruter ses contemporains. Trois ans séparent cet opus de son prédécesseur, Carry No Ghosts. Plus de mille jours où l’humanité a eu le temps de vivre son lot de révolutions, mais surtout de se retrouver, à l’ère de l’ultra-mobilité, assignée dans un mouchoir de poche. Paradoxe ultime. 

Paradoxal, cet album l’est. Salters y convoque l’intime et le méta, l’alpha et l’oméga de son époque. A l’ère du chaos absolu — témoin sa pochette, signée par l’artiste pop italienne Laurina PaperinaParty Like A Human se fait aussi constat. Ludique et concerné. Funkoïde et mouvant. Du son avec du sens. Party Like A Human, c’est un snapshot en grand angle de l’humain sur son astre.

La question du “Je” n’a jamais vraiment compté pour General Elektriks : supplantée par l’actualité, la première personne du singulier laisse sa place ici à des inquiétudes universelles, légitimes. Crise climatique, capitalisme effréné, asphyxie environnementale, egos surgonflés : autant de questions que posent ces 13 titres, relayées par un collectif de voix d’âges et d’horizons variés, featurings éclairés et symboles d’un destin commun. “C’était important pour moi de ne pas être seul derrière le micro sur ce disque, de partir à plusieurs pour cette exploration, explique Salters. J’ai fait appel à des gens dont j’adore l’approche artistique, qui pratiquent le genre d’équilibrisme esthétique qui m’inspire.” Lateef  The Truthspeaker (historiquement seul invité par le passé, sur le premier album de GE), la chanteuse brésilienne Céu (dont Hervé a co-réalisé les deux derniers albums, et pour lesquels il a reçu deux Latin Grammies), le rappeur Quelle Chris (« son album Guns est un de mes albums de hip hop préférés de ces dernières années »), le guitariste Jeff Parker (Tortoise) mais aussi l’actrice franco-grecque Ariane Labed (The Lobster, Attenberg) se joignent à l’expédition. Autant d’échantillons d’humanité injectés. 

2021, catalyseur d’un album mutant. Epopée sidérale et sidérante mixée par le collaborateur de longue date Mike Cresswell, Party Like A Human s’impose comme le grand disque exploratoire d’une période clé : interstellaire, nomade et organique, aux croisements des voyages stratosphériques de Thomas Pesquet et du cinéma humaniste d’une Chloé Zhao, préfigurateur d’une ère de changements radicaux. 

 

BOOKING

Alex Boireau : 

alex.boireau@wspectacle.com

+33(0) 6 84 53 61 50

Actualités

PARTY LIKE A HUMAN nouvel album disponible (3ème Bureau - Wagram Music)
 
En tournée 2022

 

Concerts
A venir Passés
Vidéos